De l’huile usagée transformée en lubrifiant haut de gamme

La France consomme tous les ans 350 000 tonnes d’huile moteur. Mais faute d’une capacité de régénération suffisante, moins du tiers des huiles usagées sont recyclées. Pour répondre à ce défi, Total a fondé Osilub, en partenariat avec Véolia Environnement. Un projet prometteur qui met l’innovation au service de l’environnement.

  • Bâtiment administratif d'Osilub, Gonfreville l'Orcher, France.

    Bâtiment administratif d'Osilub, Gonfreville l'Orcher, France.

  • FRANCE_LOCAL_PROOF_OSILUB_2_FR

    Laboratoire de recyclage des huiles usagées. Usine de Gonfreville l'Orcher.

  • FRANCE_LOCAL_PROOF_OSILUB_3_FR

    Laborantine dans le laboratoire d'Osilub, Gonfreville l'Orcher, France.

Suivant Prev
  • Bâtiment administratif d'Osilub, Gonfreville l'Orcher, France.
  • FRANCE_LOCAL_PROOF_OSILUB_2_FR
  • FRANCE_LOCAL_PROOF_OSILUB_3_FR

Valoriser l’huile moteur usagée

Tous les jours, les employés d’Osilub, en Normandie, réalisent une performance. Grâce à un procédé novateur, des milliers de litres d’huile moteur usagée se transforment en produit réutilisable. Enrichie dans la raffinerie Total voisine, cette huile devient un lubrifiant haut de gamme destiné à l’industrie, au secteur automobile ou à la marine.

Préserver l'environnement

Le site, inauguré en avril 2013, a une capacité de traitement  de 120 000 tonnes d’huiles usagées, soit environ la moitié de ce que la France produit chaque année. Avec un taux de rendement au meilleur niveau mondial (3 litres réutilisés pour 4 litres d’huiles usagées), Osilub contribue de manière décisive à la préservation de l’environnement.

Partager ce projet