20/11/2014 - Communiqué de presse

Lutte contre le changement climatique : Total s’engage dans trois initiatives internationales majeures

Paris, le 20 novembre 2014
 

Total confirme son action dans la lutte contre le changement climatique en soutenant trois initiatives internationales portées par le Pacte Mondial des Nations Unies (Global Compact), la Banque Mondiale et la Coalition pour le Climat et l’Air Pur (Climate and Clean Air Coalition - CCAC).
 

Total soutient l’appel du Pacte Mondial des Nations Unies qui invite les entreprises à prendre en compte un prix du CO2 dans leurs décisions d’investissement.

Depuis 2008, Total intègre dans ses décisions d’investissement un prix long terme du CO2 de 25 euros/tonne, et soutient la mise en place de politiques progressives permettant d’intégrer, sans introduire de distorsion de concurrence, les enjeux climatiques dans les marchés économiques.
 

Total s’engage à rejoindre l’initiative que la Banque Mondiale propose sur l’élimination du brûlage continu du gaz d’ici 2030.

Membre du programme Global Gas Flaring Reduction de la Banque mondiale depuis 2004, Total a déjà, de sa propre initiative, réduit de 40 % le brûlage de gaz en continu au cours de ses opérations de production de pétrole depuis 2005. Dès 2000, le groupe décidait de ne plus recourir au brûlage continu des gaz associés à la production de pétrole sur ses nouveaux projets. Le soutien de Total à la nouvelle démarche internationale impulsée par la Banque Mondiale s’inscrit donc dans son action historique en la matière.
 

Total rejoint la Coalition pour le Climat et l’Air Pur qui vise à améliorer les moyens de mesures et de contrôle des émissions de méthane, un gaz au pouvoir de réchauffement climatique supérieur au CO2.

Depuis 2005, Total fait vérifier par un cabinet d’audit externe ses indicateurs environnementaux et sociaux, notamment ses émissions de méthane. En rejoignant ce partenariat sectoriel  promu par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et l’organisation à but non-lucratif Environmental Defense Fund, Total entend renforcer ses moyens d’améliorer la maîtrise de ses émissions de méthane et partager son expertise en la matière. 

Compte tenu du fort pouvoir de réchauffement climatique du méthane et de sa courte durée de vie dans l’atmosphère, une baisse des émissions de méthane contribuerait significativement à la maîtrise du changement climatique.

« Total est pleinement conscient du rôle que joue l’industrie pétrolière et gazière dans le changement climatique. Notre soutien à ces trois initiatives internationales constitue une suite logique aux actions que nous menons depuis plusieurs années : réduction du brûlage, réduction de nos émissions de gaz à effet de serre ou encore amélioration de l’efficacité énergétique de nos installations, mais aussi investissements massifs dans la production et la commercialisation de gaz, énergie fossile la plus clémente vis-à-vis du changement climatique et dans le solaire, via notre filiale SunPower, leader dans le domaine du photovoltaïque à haut rendement », explique Patrick Pouyanné, directeur général du groupe Total.

« Il s’ajoute à notre participation à la construction de l’Oil and Gas Climate Initiative, un partenariat global au sein du secteur annoncé avec cinq de nos pairs lors du sommet sur le climat des Nations Unies le 23 septembre 2014 à New York. En tant qu’acteur international de l’énergie, nous avons l’ambition de contribuer à entraîner un mouvement global vers un monde conciliant croissance économique, amélioration du bien-être de chacun et maîtrise du changement climatique. Et nous agissons pour cela. »